CESSEY-SUR-TILLE CULTURE

Ils sont venus témoigner leur attachement aux Éditions Mutine

Marie-Thérèse Mutin et sa cloche ont joué les maîtres du temps lors du speed booking. Photo Philippe PINGET

Les auteurs ont joué le jeu, lors de la journée portes ouvertes des Éditions Mutine. Ils étaient présents pour répondre aux questions des lecteurs.

Samedi, vingt-deux ans après leur création par Marie-Thérèse Mutin, les Éditions Mutine, implantées à Cessey-sur-Tille, ont organisé une journée portes ouvertes. Présentation des nouveaux livres - cinq en 2016 -, présence de nombreux auteurs, un speed booking très fréquenté et une exposition d'oeuvres d'artistes ont attiré les amateurs de culture. Les auteurs ont joué le jeu : ils savent qu'ils devront prendre une part active dans la promotion de leur livre via la présence à différents salons régionaux, les lecteurs aimant rencontrer les écrivains. Marie-Thérèse Mutin, qui est toujours présidente des Éditions Mutine, reconnaît que l'esprit de l'association - qui est à but non lucratif - lui permet une indépendance de choix parmi les 150 manuscrits reçus annuellement. Des visiteurs de tous horizons se sont confiés sur leur plaisir à participer à cette animation, dont la pérennité repose en grande partie sur quelques bénévoles.

1 Photo Philippe PINGET.

« J'ai prévu de faire éditer la biographie de ma mère »

Marie-Thérèse, 75 ans, ex-enseignante, Quetigny

« Je suis adhérente depuis deux ans. Passionnée de lecture, je dévore au moins cinq livres par mois. Connaissant la présidente et aimant sa personnalité, je lui fais confiance dans le choix des manuscrits parus. J'aime rencontrer les auteurs et j'ai prévu de faire éditer aux Éditions Mutine la biographie fascinante de ma mère. »

1 Photo Philippe PINGET.

« J'aime la lecture »

Anaïs, 21 ans, étudiante en ressources humaines, Labergement-Foigney

« J'aime la lecture même si mes études ne me permettent pas de consacrer beaucoup de temps à ce moment de détente. La rencontre des auteurs est toujours enrichissante et c'est une vraie chance d'avoir une société d'édition à 3 km de chez soi. Je remercie ma mère pour les lectures du soir, c'est ce qui m'a fait aimer la lecture. »

1 Photo Philippe PINGET.

« Je lis une cinquantaine de livres par an »

Jean-Marc, 65 ans, retraité, Magny- Montarlot

« Je lis une cinquantaine de livres par an, c'est un de mes loisirs préférés. J'anime la bibliothèque du village avec mon épouse et d'autres bénévoles. J'apprécie les facettes de Marie-Thérèse Mutin et je lui suis très reconnaissant de faire vivre cette petite maison d'édition rurale. »